La province de Québec bannira la vente de véhicules légers à essence dès 2035

Le gouvernement du Québec a annoncé lundi dernier qu’il bannirait la vente de voitures et camionnettes légères fonctionnant à l’essence dès 2035.

Le Québec se joint ainsi à des juridictions comme la Californie et la Colombie-Britannique en annonçant l’adoption de véhicules électriques et, en même temps, en participant à la réduction des émissions de gaz de serre. Selon le premier ministre local François Legault, ce même gouvernement estime qu’il devrait y avoir quelque 1,5 million de véhicules électriques sur les routes québécoises dès 2030.

Au moment d’écrire ces lignes, les ventes de véhicules électriques comptent pour 6,8% de toutes les ventes de véhicules dans la province depuis le début de 2020. Les véhicules électriques ne forment que 0,4% de l’actuel parc automobile québécois, deuxième province en importance au Canada.

Photo : Éric Descarries

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search