BYD ouvre les portes de son usine de batteries Blade à Chongqing

Une centaine de journalistes et d’experts de l’industrie ont visité l’usine de batteries FinDreams de BYD à Chongqing, en Chine. Cette visite qui a eu lieu le 4 juin dernier était la première organisée par le constructeur chinois depuis le lancement de la batterie Blade (traduction littérale de « batterie à lames ») le 29 mars dernier.

Pour l’instant, cette usine est la seule qui produit des batteries Blade. Elle possède une grande partie des équipements de production développés par BYD pour ce nouveau produit. Sa construction a nécessité un investissement total de 10 milliards de yuans (près de 2 milliards de dollars) et sa capacité de production annuelle atteint 20 GWh.

L’élément polaire de près d’un mètre de long peut atteindre des tolérances de ±0,3 mm, et la précision et la vitesse du laminage d’une seule pièce ont une efficacité de 0,3s/pièce, une première dans l’industrie. Cette forme de laminage et l’équipement qui permet de le réaliser ont été mis au point par BYD.

Voiture électrique BYD Han.

En plus du laminage, le mélange des ingrédients ainsi que l’enrobage, le pressage, les tests et d’autres procédés de production des batteries Blade auraient atteint des normes de classe mondiale, affirme le constructeur dans un communiqué.

La batterie Blade présente des avantages remarquables en termes de sécurité, de longue portée et de longévité. Elle a notamment réussi le test de « pénétration de clous », un des tests de sécurité les plus rigoureux de l’industrie. En outre, grâce à sa structure optimisée, l’utilisation du volume de la batterie Blade est plus de 50 % supérieure à celle des produits précédents de BYD, l’autonomie qu’elle procure à un véhicule atteignant le même niveau que les batteries ternaires au lithium.

En plus de résoudre le problème de l’endurance, la batterie Blade peut être rechargée de 10 à 80 % de sa capacité totale en 33 minutes, ce qui permet à la voiture électrique Han de BYD d’accélérer de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes. De plus, elle pourrait servir pour 1,2 million de kilomètres, en plus de subir 3 000 cycles de recharge et de décharge. Le constructeur n’hésite pas à affirmer que la batterie Blade devance les batteries ternaires au lithium et les batteries traditionnelles au lithium-fer phosphate en matière de longévité, de puissance et de résistance.

La BYD Han, dont le lancement est prévu ce mois-ci en Chine, sera le premier véhicule électrique équipé de la batterie Blade. Elle lui procurera une autonomie de 605 km avec une seule recharge.

Photos : BYD

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search