Une ancêtre de la Prius chez… Briggs & Stratton

Tout le monde connaît les tondeuses à gazon Briggs & Stratton fabriquées aux États-Unis. Par contre, bien peu de gens savent que ce grand fabricant a construit un jour une automobile hybride, bien avant que ce genre de motorisation ne devienne populaire.

Une quinzaine d’années avant que Toyota dévoile le prototype de sa Prius, au Salon de l’auto de Francfort en 1995, le fabricant de tondeuses Briggs & Stratton de Milwaukee présentait cette curieuse 6-roues à motorisation hybride. Construite sur un châssis emprunté à un camion électrique Marathon C-360 de fabrication montréalaise, son design avait été réalisé par Brook Stevens et son fils Kip.

Ce coupé à hayon était animé par un bicylindre B&S 42 de 0,7 L produisant 18 ch jumelé à un moteur électrique Baldor de 6 kW (8 ch) alimenté par 12 batteries au plomb totalisant 454 kg, d’où le besoin d’avoir deux essieux à l’arrière pour résister à une masse importante.

Qualifié de « pratique et réaliste » par le fabricant, ce prototype pouvait se déplacer en mode hybride, mais aussi en propulsion électrique sur 50 à 100km. Le constructeur lui attribuait une consommation moyenne proche de 5,4 L/100 km, mais sa vitesse de pointe était limitée à moins de 90 km/h. Projet sans lendemain, ce prototype inusité servait avant tout à faire la promotion du moteur B&S 42, une nouveauté du moment.

Texte : Luc Gagné
Photos : Briggs & Stratton

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search